Balades 9 : Fêtes, port et soupe (9 mai 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast " Balades ". Nous sommes le 9 mai, exceptionnellement un lundi comme nous avons fait le pont [1] pour l'Ascension. Cela introduit déjà le premier thème de l'émission : les jours fériés [2] du mois de mai en France. Ensuite, nous irons faire un tour sur la côte Atlantique, là où sont construits les grands bateaux de croisière [3], comme par exemple le Queen Mary 2 il y a quelques années. Finalement, nous retournerons dans la maison de mes grands-parents et je vous donnerai la recette d'une soupe un peu spéciale. Vous m'en direz des nouvelles.

***

Le mois de mai est un mois assez particulier étant donné que pendant ce mois, il y a beaucoup de jours de fête et de commémoration [4]. Malheureusement, cette année un grand nombre de ces jours normalement fériés tombent sur un dimanche. Nous perdons donc des journées libres supplémentaires et n'avons même pas la possibilité de faire un pont sauf pour le jeudi de l'Ascension il y a quelques jours. C'est d'ailleurs ce que nous avons fait à PodClub. Et vous, avez-vous également fait un pont et pu profiter d'un long week-end pour vous reposer ? Parmi ces jours fériés français, il y en a sûrement que vous connaissez et que vous célébrez vous-mêmes. D'autres journées de commémoration sont peut-être moins connues. Alors, tenez-vous bien, je vais commencer l'énumération :
- le 1er mai, la Fête du Travail. Vous connaissez.
- jeudi de l'Ascension, le 5 mai cette année. Nous venons de célébrer cette fête.
- le 8 mai, la journée qui commémore la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe en 1945. C'est une journée de commémoration que nous ne connaissons pas en Suisse.
- et finalement lundi prochain sera le lundi de Pentecôte [5], une autre fête également célébrée en Suisse.
En plus de ces jours fériés, il y a d'autres journées de fête ou de commémoration en France, mais qui ne sont pas chômées [6]. Là, il y a :
- demain, 10 mai, la journée de la commémoration annuelle de l'abolition [7] de l'esclavage.
- le 27 mai, qui est la journée nationale de la Résistance [8].
- et pour terminer, il y a la fête des mères qui aura lieu cette année le 29 mai. En Suisse, nous fêtons la fête des mères le 2e dimanche de mai, alors qu'en France c'est le dernier dimanche de mai. Si par contre, la Pentecôte tombe sur ce dimanche-là, alors les mères sont fêtées le premier dimanche de juin.
À vous maintenant de calculer les journées de travail si l'on peut faire un maximum de ponts entre toutes ces fêtes.

***

Il y a quelques jours, j'ai vu un reportage à la télévision où il était question de la situation économique - pas très rose - de la France. Cependant, il y a un secteur qui marche apparemment très bien. C'est celui de la construction de paquebots [9]. En effet, ils ont parlé d'une compagnie de croisières qui avait passé commande d'un énorme bateau. Et la construction de ce bateau procure un emploi assuré à des centaines de travailleurs pendant plusieurs années. Ces chantiers [10] navals [11], qu'on peut d'ailleurs visiter, se trouvent à Saint-Nazaire, juste au sud de la Bretagne. Bunker Saint-NazaireEn plus des chantiers navals, on peut aussi visiter les chantiers d'Airbus et les installations du port qui est le 4e grand port maritime de France. La ville de Saint-Nazaire est aussi fascinante pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire, et plus particulièrement à la période de la Seconde Guerre mondiale. Saint-Nazaire servait à la marine allemande comme base importante pour ses sous-marins [12]. C'est pourquoi, les Allemands ont construit un énorme bunker [13] pour protéger ces sous-marins. Alors que la ville a été détruite presque entièrement par les bombardements anglo-américains, le bunker résiste encore aujourd'hui. Quand j'ai visité la ville il y a quelques années, je m'attendais à une grande construction. Mais une fois sur place, je dois dire que j'ai été quand même stupéfaite [14] par la taille de ce bunker. MouetteEn fait, vous vous trouvez devant un énorme mur en béton de 300 mètres de long et de 18 mètres de haut. Jusqu'à 14 sous-marins pouvaient être stationnés ici. Aujourd'hui, la ville a aménagé cet immense espace : on peut y trouver un cinéma, un jardin sur le toit, l'office de tourisme, un écomusée, un restaurant. Mais aussi un musée qui raconte l'histoire de la construction navale : Escal'atlantic. Je vous conseille vivement la visite de ce musée. Pendant le tour, vous pouvez voir la reconstruction de cabines, de salons et d'autres pièces des grands paquebots construits à Saint-Nazaire. Vous vous promenez sur un pont et sentez le vent qui souffle et entendez le cri des mouettes [15]. Vous avez vraiment l'impression que vous êtes sur un bateau. À la fin de la visite, pour la sortie du musée, on vous fait monter dans un radeau de sauvetage [16] qui est doucement descendu. C'est tellement réaliste que mon fils ne voulait pas monter à bord parce qu'il avait trop peur. Une autre attraction à l'extérieur du bunker est le sous-marin français Espadon qu'on peut également visiter. Cette visite est aussi très intéressante mais déconseillée aux personnes claustrophobes [17]. C'est à peine imaginable comment les marins ont pu vivre dans un espace aussi étroit, et en plus sous la mer. Rien que d'y penser me donne la chair de poule [18].  

***

" Mamie, je peux t'aider à préparer la soupe de Chicco ? " " D'accord, sors le riz déjà cuit du frigo et aussi les carottes. Tu pourras les couper en petits morceaux. Pendant ce temps, je vais couper la viande. " " Tu me laisseras mélanger ? C'est ce que je préfère. "
Vous vous rappelez le chien de mes grands-parents ? Je vous ai parlé de Chicco dans ma toute première émission. Comme Chicco était un chien qui avait l'estomac [19] un peu fragile et qu'il ne supportait pas la nourriture pour chiens du commerce, ma grand-mère lui préparait tout spécialement sa " soupe ". Bien sûr, ce n'était pas une soupe liquide. C'est juste le nom qu'on lui donnait. Si je me souviens bien, il y avait donc du riz, des carottes cuites, des morceaux de viande et, très important, du jus de viande pour le goût. Il y avait sûrement encore d'autres ingrédients et variantes, mais ce sont ceux qui me sont restés à l'esprit. Surtout les carottes. Quand j'étais petite, je détestais les carottes cuites. Chicco me faisait donc pitié [20] parce qu'on lui faisait manger de ces carottes. À ma grande surprise, il n'avait pas du tout l'air de souffrir. Bien au contraire. A peine ma grand-mère lui avait mis sa soupe dans sa gamelle [21] qu'il se jetait dessus et finissait tout dans un temps record. Ensuite, il allait faire un petit tour dans le jardin. Et après cela, il faisait sa sieste dans sa niche [22] pour digérer. Dans sa niche, il y avait une sorte de matelas [23] et des chiffons [24] qu'il aimait bien avoir autour de lui. Je me disais que lui, Chicco, il avait ses chiffons pour dormir, et moi, j'avais mes peluches [25]. À chaque fois que nous arrivions à la maison de mes grands-parents pour les vacances, Chicco nous faisait la fête pour nous saluer. Il nous montrait qu'il était extrêmement content de nous revoir après une si longue absence. Et il faisait cela en nous apportant les chiffons de sa niche comme cadeau. En même temps, il tournait tout excité autour de nous et se laissait caresser. Ah, Chicco, tu étais vraiment un chien amusant. Quand elle était petite, ma sœur vous aurait même dit que Chicco avait des pouvoirs de super-héros [26]. Quand nous passions nos vacances chez mes grands-parents dans le sud, l'appartement se trouvait au 4e étage. Dans cet immeuble, il y avait un ascenseur assez petit et qui faisait de drôles de bruits. " Allez, viens Chicco, on va se promener. Tu restes avec moi, hein. " Ma sœur, qui devait avoir cinq ans, ne serait jamais montée seule dans cet ascenseur. Par contre, avec Chicco, elle n'avait pas peur. Je ne crois pas que le chien aurait su quoi faire si l'ascenseur était resté bloqué, mais ça c'est une autre histoire.

***

Et voilà, notre petite balade se termine déjà. Je me réjouis de vous retrouver sur www.podclub.ch ou sur notre appli le 20 mai. Nous resterons dans le sud de la France. Je vous emmènerai alors faire un petit tour sur la route Napoléon et dans le Luberon. Et en plus, vous apprendrez comment obtenir un tarif réduit pour groupe si vous voulez visiter une attraction. Une balade qui promet d'être bien ensoleillée et instructive. D'ici là, n'oubliez pas de travailler votre lexique avec la fonction vocabulaire sur notre application. Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] faire le pont : ne pas travailler entre deux jours fériés
[2] férié(e) : se dit d'un jour où l'on ne travaille pas ; libre
[3] (la) croisière : voyage en bateau
[4] (la) commémoration : action de se souvenir d'un événement important
[5] (la) Pentecôte : journée qui commémore la descente du Saint-Esprit sur les apôtres
[6] chômé(e) : libre, férié(e)
[7] (l(a)) abolition : l'annulation, la fin
[8] (la) résistance : action de s'opposer à quelque chose ou à quelqu'un
[9] (le) paquebot : bateau de croisière
[10] (le) chantier : lieu de réparation ou de construction
[11] naval(e) : qui se réfère aux navires, aux bateaux
[12] (le) sous-marin : véhicule (de guerre) qui navigue sous l'eau
[13] (le) bunker : construction fortifiée de protection
[14] stupéfait(e) : très surpris(e)
[15] (la) mouette : oiseau blanc et gris, assez grand qui vit près de la mer
[16] (le) radeau de sauvetage : petit bateau qui sert à sauver les passagers
[17] claustrophobe : se dit d'une personne qui a peur des espaces fermés et étroits
[18] (la) chair de poule : réflexe de la peau quand il fait froid ou quand on a peur
[19] (l(e)) estomac : organe de digestion
[20] (la) pitié : la compassion
[21] (la) gamelle : récipient souvent en métal qui sert à manger des repas
[22] (la) niche : sorte d'habitation pour un chien
[23] (le) matelas : partie confortable d'un lit sur laquelle on se couche
[24] (le) chiffon : morceau de vieux linge, de vieille serviette
[25] (la) peluche : jouet qui représente un animal
[26] (le) héros : personne courageuse à qui est arrivée une aventure