Balades 17 : Blues, douche royale et Saint-Glinglin (7 octobre 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast " Balades " de ce 7 octobre. Pour notre émission d'aujourd'hui, je vous propose de commencer par une nouvelle chanson à deviner. Après cela, je vous emmènerai une fois de plus sur la Côte d'Azur, plus précisément sur les Îles de Lérins. Et pour terminer, je vous ai trouvé une expression amusante dont je vous expliquerai la signification.

***

Vous vous rappelez le jeune homme déprimé de la dernière chanson à reconnaître ? Il ne lui restait plus qu'une chose à faire pour tout oublier : c'est de danser. Et le titre de la chanson chantée par Stromae est " Alors on danse ", chanson publiée en 2009. D'autres titres de Stromae, qui ont également eu beaucoup de succès, sont par exemple " Papaoutai " ou encore " Formidable ". Félicitations à Charaf Eddine qui a répondu très vite et a trouvé la réponse. Et merci pour votre gentil message.
Aujourd'hui, pour changer, nous allons parler d'une chanteuse. On la reconnaît tout de suite grâce à sa voix grave[1] unique.
Cette artiste s'est fait connaître du grand public, du moins en France pour commencer, en 1987/88. Et à partir des années 90, c'est dans toute l'Europe qu'elle a eu énormément de succès. Je me souviens que j'ai vu cette chanteuse sur scène en 1990 à Zurich. Elle n'était pas encore connue en Suisse et elle chantait en première partie du concert de Chris de Burgh, qui était la star à l'époque.
Dans sa première chanson, il est question de destins[2] de femmes. Il y a des femmes qui travaillent comme secrétaire, qui élèvent leurs enfants, qui sont actrice ou prostituée. Mais la jeune femme en question est différente. Elle veut chanter le blues et elle boit du vin rouge. Avez-vous une idée de quelle chanson je parle ?
Dans une autre chanson, la chanteuse décrit son petit ami qui n'est pas honnête[3]. Elle sait bien qu'il est menteur, mais elle veut quand-même croire à leur histoire et l'aime malgré tout.
Après d'immenses succès dans la première moitié des années 90 et des tournées dans le monde entier, on a moins entendu parler de cette chanteuse. Mes auditeurs suisses se rappellent sûrement qu'elle a vécu plusieurs années en Suisse, à Zurich. Plus récemment, son album avec des réinterprétations de chansons d'Édith Piaf a eu beaucoup de succès. D'ailleurs, elle a donné un concert avec ces chansons en 2013 au Kongresshaus à Zurich.
Avez-vous deviné de quelle chanteuse il s'agit ? Si c'est le cas, notez son nom dans les commentaires sous podclub.ch. Dites-moi aussi quelle est votre chanson préférée de cette artiste.

***

Si vous êtes déjà allé à Cannes, alors vous connaissez peut-être les Îles de Lérins, ce petit archipel[4] juste en face de Cannes. En effet, beaucoup de touristes profitent d'une excursion d'une journée pour visiter les deux îles : Sainte-Marguerite, la plus grande et plus proche de Cannes des deux, et Saint-Honorat. En général, les touristes vont sur Sainte-Marguerite pour visiter le fort de l'île. Là, on vous raconte l'histoire mystérieuse de l'homme au masque de fer[5] qui à l'époque de Louis XIV, le Roi-Soleil, a passé 11 ans dans une cellule[6] du fort[7]. Il a été ensuite transféré à la célèbre prison de la Bastille où il est mort. On n'a jamais su qui se dissimulait[8] réellement derrière ce masque de fer. Était-ce le frère jumeau de Louis XIV ? Personne ne le sait.st honorat monastere
Saint-Honorat, la plus petite des deux îles, abrite un monastère[9] où vivent toujours des moines[10]. D'ailleurs, on peut acheter le vin qu'ils produisent sur l'île.
Quand j'étais petite, je suis allée plusieurs fois sur les îles de Lérins. Le voyage en bateau m'a toujours beaucoup plu. Et je me rappelle qu'une fois, on avait ainsi pu approcher de relativement près un porte-avions[11] américain qui était stationné devant Cannes. C'était vraiment impressionnant.
Mais ma journée la plus mémorable aux Îles de Lérins reste celle que j'ai pu passer avec Bernard, le cousin d'une amie de ma mère. Cela doit faire une bonne vingtaine d'années, je séjournais sur la Côte d'Azur avec mon futur mari, Thomas. Violaine, l'amie de ma mère, qui elle aussi était en vacances dans le sud, nous a invités à passer la journée avec elle, son compagnon et le cousin Bernard. Nous sommes donc allés à Cannes un matin tôt à l'appartement du cousin. Là, Violaine était en train de préparer le panier pour le pique-nique sur le bateau. Oui, nous allions passer la journée sur l'eau. Nous sommes ensuite tous allés vers le port de plaisance où nous sommes montés à bord du bateau de Bernard. C'était un petit bateau à moteur avec lequel on aurait probablement pu faire du ski nautique. Bernard nous a alors conduit vers les Îles de Lérins. Arrivés devant la côte de Sainte-Marguerite - ou était-ce Saint-Honorat ? Je ne me rappelle plus exactement - Bernard a jeté l'ancre[12]. Nous avons piqué une tête[13] dans l'eau agréablement chaude avant de déjeuner à bord du bateau. Violaine avait préparé la veille un gigot d'agneau avec une ratatouille. Nous avons donc mangé froid, c'était délicieux. Bien sûr, le repas était accompagné d'un bon petit vin rosé. Pour digérer[14], Bernard nous a proposé de faire une petite promenade à terre. Il nous a prêté[15] des méduses, ces sandales en plastique qui ne craignent pas l'eau, et nous avons nagé jusqu'à une petite crique[16]. C'était une balade fantastique parmi les pins[17] et les eucalyptus. Malheureusement, je ne peux pas mieux vous décrire les odeurs[18] agréables qui nous entouraient pendant cette promenade. On pouvait entendre les cigales[19] qui, dès qu'on s'approchait, se taisaient[20]. Mais Bernard a réussi à en attraper une pour nous la montrer. Il l'a ensuite, bien soigneusement, remise sur son arbre.
La journée avait passé tellement vite et il était temps de rentrer. Comme Bernard voulait se dépêcher, il nous a demandé, à moi et à Thomas, de nous asseoir tout devant sur le bateau, et de bien nous tenir. Ainsi, avec le poids supplémentaire à l'avant du bateau, celui-ci ne remontait pas trop quand Bernard accélérait[21]. Nous avions l'impression d'être des figures de proue, ces sculptures tout à l'avant des bateaux d'autrefois, représentant souvent une femme.
De retour chez Bernard, nous avons pu prendre une douche avant de rentrer chez nous. Ce n'était pas du luxe, l'eau de mer avait laissé une couche de sel sur notre peau qui était assez désagréable. Bernard nous a montré la salle de bains d'où l'on avait une vue magnifique sur un palmier juste devant la fenêtre. On avait le sentiment de prendre une douche au milieu d'un jardin. " Vous voyez, les jeunes, ça, c'est une douche royale. " Il avait bien raison.

***

L'expression que je vais vous présenter aujourd'hui, est une de mes expressions préférées en français, probablement à cause de sa tonalité amusante. Il s'agit de l'expression : à la Saint-Glinglin.
Vous pouvez trouver un saint pour chaque jour de l'année. En France, on fête, par exemple, sainte Isabelle le 22 février ou bien le 7 octobre on honore[22] saint Serge. Mais alors, quel jour est la Saint-Glinglin ? Justement, il n'y a pas de saint Glinglin dans le calendrier. Et c'est pourquoi, quand on dit que l'on va faire quelque chose à la Saint-Glinglin, cela veut dire qu'on ne le fera jamais.
J'ai une petite histoire à ce sujet. On raconte qu'un monsieur était allé en justice parce qu'un homme lui devait de l'argent. Cet homme lui avait promis et signé un papier, disant qu'il rembourserait l'argent prêté à la Saint-Glinglin. Comme le monsieur ne voyait pas arriver son argent, il a fini par porter plainte. Le juge[23] a alors prononcé le jugement suivant : L'homme qui a emprunté[24] de l'argent doit rembourser cet argent au plus tard le premier novembre, jour de la Toussaint, le jour de tous les saints, donc automatiquement aussi celui de saint Glinglin.
Mais pourquoi dit-on " la Saint-Glinglin " et non pas " le Saint-Glinglin " dans cette expression ? Apparemment, Glinglin est masculin puisque l'on dit saint et pas sainte. C'est la même chose avec la Saint-Valentin, la fête des amoureux célébrée le 14 février. Justement, c'est parce qu'il s'agit du jour de la fête de ce saint, et le mot fête est féminin.
Pour varier les plaisirs, il existe encore d'autres expressions en français pour dire " jamais ", et elles aussi sont bien drôles : par exemple " quand les poules auront des dents " ou " à la semaine des quatre jeudis ".

***

Et nous sommes déjà arrivés au bout de notre balade d'aujourd'hui. Je ne vous donne pas rendez-vous à la Saint-Glinglin[25] pour la prochaine émission, mais le 21 octobre sur podclub.ch ou sur notre application, c'est promis. Je vous parlerai des prix littéraires français qui seront alors d'actualité. D'ici là, n'oubliez pas de travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application. Et rejoignez-moi sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades.
Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] grave : se dit d'un son bas
[2] le destin : ensemble d'événements qui forment le cours d'une vie
[3] honnête : convenable, intègre, franc, qui n'aime pas les mensonges
[4] l'archipel (m) : groupe d'îles
[5] le fer : métal blanc-gris
[6] la cellule : petite pièce dans une prison
[7] le fort : construction qui sert à défendre un lieu important
[8] se dissimuler : se cacher
[9] le monastère : lieu où habitent des moines, des religieux
[10] le moine : homme de religion
[11] le porte-avions : navire de guerre avec une piste d'atterrissage et de décollage pour des avions militaires
[12] l'ancre (f) : pièce en métal jetée à l'eau pour fixer un bateau
[13] piquer une tête : (familier) se jeter à l'eau la tête la première
[14] digérer : action de transformation de la nourriture par le corps
[15] prêter : donner quelque chose provisoirement
[16] la crique : petite baie rocheuse
[17] le pin : arbre avec des feuilles en aiguilles
[18] l'odeur (f) : senteur, parfum
[19] la cigale : insecte qui vit dans les régions chaudes et qui fait du bruit avec ses ailes
[20] se taire : ne pas parler
[21] accélérer : augmenter la vitesse
[22] honorer : montrer son respect
[23] le juge : personne, magistrat qui rend la justice
[24] emprunter : prendre quelque chose provisoirement
[25] à la Saint-Glinglin : expression pour "jamais "

KOMMENTARE ANZEIGEN  

Charaf Eddine KERCHAOUI 07-10-2016 12:48
Bonjour chère Isabelle, c'est Charaf Eddine du Maroc, j'attendais ce podcast avec impatience et ça ma fait un énorme plaisir d'en écouter mon nom. je trouve l'expression "Saint-Glinglin " bien amusante ainsi que la petite histoire dont le juge était très intelligent.
Ah cette fois j'ai pas reconnu la chanteuse dont il est question :( , mais ce n'est pas grave puisque l'essentiel c'est développer notre français, surtout la communication orale dans mon cas , en écoutant vos podcasts.
j'attend votre prochain podcast avec enthousiasme et à très bientôt.
Maria Jacobs 07-10-2016 12:38
Bonjour Isabelle,

Je pense que la chanteuse est Patricia Kaas.

Merci beaucoup pour vos émissions très intéressantes et instructives.

Cordialement,
Maria