Balades 18 : Taxi, livres et marrons (21 octobre 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast « Balades ». Nous sommes le 21 octobre et dans l’émission d’aujourd’hui, je vous ferai tout d’abord deviner le nom d’une chanteuse française. Le sujet suivant portera sur les prix littéraires français. Et nous terminerons avec une petite activité typique d’automne, en tout cas pour ma sœur et moi quand nous étions enfants.

***

La dernière fois, je vous ai présenté une chanteuse avec une voix assez spéciale. C’est Maria qui a trouvé la première le nom de cette chanteuse. Félicitations ! Il s’agit bien de Patricia Kaas. Et les chansons dont je vous ai parlé, sont « Mademoiselle chante le blues » et « Mon mec à moi ». D’ailleurs, Patricia Kaas passera à Genève pour un concert début février 2017. J’en profite pour vous remercier tous de me laisser de gentils messages très encourageants dans les commentaires.
Aujourd’hui, je vais vous présenter une autre artiste française. En fait, elle a commencé très jeune comme chanteuse. Elle n’avait que 14 ans - c’était dans les années 80 - quand elle a eu un premier tube [1]. Cette chanson qui parle d’un chauffeur de taxi, a été numéro 1 dans plusieurs pays d’Europe. Mais elle ne s’est pas arrêtée là. Elle a également travaillé avec d’importants auteurs-compositeurs comme Serge Gainsbourg, que je vous ai déjà présenté, ou Lenny Kravitz, pour ne citer qu’eux. Elle a continué sa carrière aussi en tant qu’actrice, mannequin et égérie [2] pour Chanel et d’autres marques. Ces dernières années on a beaucoup parlé d’elle dans les médias internationaux quand elle s’est séparée de son compagnon, un acteur américain très célèbre, avec qui elle a eu deux enfants.
Mais même si elle poursuit différents projets aujourd’hui, elle n’a jamais arrêté de chanter. Pour preuve, son dernier album est sorti en 2013 et s’est très bien vendu.
Avez-vous trouvé de qui je parle ? Je pense que l’indice concernant le père de ses enfants, a dû vous mettre définitivement sur la bonne piste. Si vous pensez avoir trouvé, notez le nom de la chanteuse et de sa première chanson dans les commentaires sur podclub.ch. Je suis curieuse de lire vos réponses.

***

Tous les ans, à l’automne, c’est la même chose : les prix littéraires sont attribués [3]. Rien qu’en France, il y a environ 2000 prix littéraires. Vous pouvez vous imaginer que la majorité n’est pas connue du grand public. Cependant, certains prix littéraires sont omniprésents [4] dans les médias ces jours-ci. Les cinq prix les plus importants sont : les prix Goncourt, Femina, Médicis, Renaudot et Interallié. Le prix le plus ancien et aussi le plus prestigieux [5] de tous est le Goncourt. Il est décerné [6] depuis 1903. L’annonce des gagnants est toujours un événement. Bien que l’auteur ne touche parfois qu’une somme très modeste – pour le Goncourt ce ne sont que 10 euros – il est assuré que son livre se vendra à des milliers d’exemplaires dans les quelques semaines qui suivent l’attribution du prix.
Cette année ce sera au prix Femina d’ouvrir la saison des prix le 25 octobre. Le jury de ce prix créé en 1904 est exclusivement féminin. Mais le prix Femina ne récompense [7] pas pour autant uniquement des femmes. Parmi ses lauréats [8], il y a aussi des hommes. Le prix Femina a été créé en réponse au Goncourt. Des journalistes – des femmes – d’un magazine féminin, avaient trouvé qu’il était nécessaire de proposer une alternative au Goncourt, dont le jury de l’époque était constitué uniquement d’hommes. Puis, dans les années 20, de nouveau des journalistes ont créé le prix Renaudot. Comme ils attendaient longuement l’annonce du Goncourt, quelques journalistes ont décidé de proclamer [9] leur gagnant. Et depuis, le prix Goncourt et le prix Renaudot sont attribués le même jour. Cette année ce sera le 3 novembre.
Parmi tous les autres prix littéraires, je voudrais spécialement mentionner le prix Goncourt des lycéens qui est, on pourrait dire, le petit frère du prix Goncourt. Il n’existe que depuis 1988 et est décerné également tous les ans en novembre, quelques jours après celui du Goncourt. Pour ce prix, ce sont des lycéens, donc des élèves de 15 à 17 ans, qui font leur choix parmi la sélection d’œuvres proposée dès le mois de septembre par l’académie du Goncourt. Un autre prix est celui des lectrices du magazine Elle. Contrairement aux prix comme le Goncourt, dont le jury consiste d’intellectuels et d’auteurs, ici, ce sont des lectrices qui choisissent le ou la gagnante.
Mais qui sont les gagnants des prix littéraires ? Je vais vous proposer trois romans dont je pense que les auditeurs un peu plus avancés parmi vous pourraient les lire avec plaisir. Par exemple, « Un aller simple » de Didier van Cauwelaert qui a gagné le prix Goncourt en 1994. C’est l’histoire d’un jeune homme orphelin [10] et clandestin [11] qui se fait arrêter le jour de son mariage. Comme ses faux papiers disent qu’il est marocain, il est renvoyé dans son soi-disant [12] pays d’origine. Durant ce voyage, il emmène le lecteur dans un monde imaginaire pour finir par trouver sa vocation [13]. Ou bien « La classe de neige » d’Emmanuel Carrère, lauréat du prix Femina en 1995, qui raconte l’histoire d’un petit garçon qui doit passer une semaine dans une classe de neige, donc sans ses parents. Il est mal à l’aise [14] et aimerait rentrer chez lui. C’est alors qu’il apprend qu’un enfant de la région a été tué. Il se met à chercher la vérité avec un camarade. Ou encore « Un secret », un roman autobiographique concernant un secret de famille de Philippe Grimbert. Il a reçu le prix Goncourt des lycéens en 2004 et le prix des lectrices du magazine Elle en 2005. Ces trois œuvres ont été adaptées au cinéma. Peut-être en avez-vous vu le film ?

***

20161021 F bracelet marronsMaintenant que l’automne est arrivé et que les feuilles des arbres se colorent, c’est aussi la saison des marrons [15]. Bien sûr, il y a en ce moment plein de marrons accompagnant du gibier [16] au menu de bon nombre de restaurants. Mais je ne vous parle pas de ces marrons-là qui poussent sur des châtaigniers - on les appelle aussi des châtaignes - mais des marrons qu’on ne peut pas manger, ceux qui poussent sur des marronniers. Pendant mes vacances chez mes grands-parents en France, il y avait plusieurs marronniers qui longeaient le chemin derrière le jardin. Quand ma sœur et moi ne savions pas quoi faire, nous enfilions [17] nos bottes, mettions une veste et prenions Chicco, le chien de mes grands-parents, avec nous. Comme ça, il avait l’occasion de faire une petite promenade supplémentaire avec nous. Pendant que Chicco s’amusait à courir dans les tas [18] de feuilles mortes qu’il y avait un peu partout, ma sœur et moi ramassions le plus de marrons possible. Quelquefois, il y avait encore l’écorce [19] autour du marron, et il fallait faire attention à ne pas se piquer. Quand toutes nos poches étaient remplies, nous rentrions à la maison. Et là commençait le véritable travail. Eh, oui, nous voulions faire des colliers [20] et bracelets [21] avec ces marrons. Sur la table de la cuisine recouverte de journaux et de planches [22] en bois pour la protéger, nous devions tout d’abord faire un trou dans le marron. Pour cela, ne prenions un long clou [23] et un marteau [24]. Ensuite nous enfilions les marrons sur de la ficelle de cuisine, celle que notre grand-mère utilisait pour ses rôtis. Quand notre création avait la bonne longueur, il ne nous restait plus qu’à faire un nœud. Et le bijou était terminé !
Avez-vous aussi déjà bricolé quelque chose avec des marrons ? Dites-le-moi dans les commentaires sur podclub.ch.

***

Notre émission d’aujourd’hui est terminée. Je me réjouis de vous retrouver dans 15 jours, le 4 novembre, sur podclub.ch ou sur notre application. Alors, je vous raconterai mes premiers essais au volant [25] d’une voiture. Entre temps, vous pouvez me rejoindre sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades. Et n’oubliez pas de travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application.
Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !



[1] le tube : (familier) chanson à grand succès
[2] l’égérie (f) : personne qui représente une marque, un produit
[3] attribuer : accorder, donner
[4] omniprésent(e) : qui est partout
[5] prestigieux, prestigieuse : qui a du prestige, qui est remarquable
[6] décerner : attribuer un prix
[7] récompenser : reconnaître la valeur de quelque chose en attribuant un prix, un don
[8] le lauréat, la lauréate : personne qui a réussi un examen, qui a gagné un concours
[9] proclamer : annoncer, faire connaître publiquement
[10] orphelin(e) : qui n’a plus de père et/ou de mère
[11] clandestin(e) : caché, en secret
[12] soi-disant : qui se dit, se prétend être tel ou telle
[13] la vocation : une passion, une mission
[14] être mal à l’aise : se sentir mal, gêné dans une situation ou face à quelqu’un
[15] le marron : fruit rond et dur de couleur brune
[16] le gibier : animal sauvage que l’on chasse pour le manger
[17] enfiler : mettre un vêtement ; passer un fil à travers quelque chose
[18] le tas : accumulation de choses, une grande quantité de
[19] l’écorce (f) : enveloppe assez épaisse de certains fruits
[20] le collier : bijou qui se porte autour du cou
[21] le bracelet : bijou qui se porte autour du bras, du poignet
[22] la planche : morceau de bois plat
[23] le clou : morceau de métal avec une pointe et une tête qui sert à fixer quelque chose
[24] le marteau : outil utilisé pour frapper, cogner quelque chose
[25] le volant : sorte de roue qui sert à guider une voiture

 

KOMMENTARE ANZEIGEN  

Charaf Eddine KERCHAOUI 27-10-2016 08:51
Bonjour chère Isabelle, Merci beaucoup une autre fois à vous et à Podclub de nous fournir ces podcasts de grande qualité.
Cette fois aussi je n’ai pas reconnu la chanteuse française, peut être je ne suis pas doué en musique, mais la prochaine fois je ferai plus d’effort .
Bon je ne me rappelle pas bien d’une activité spéciale quand faisait en automne, parce que j’habite en ville depuis mon enfance, et c’est ça l’avantage dont jouis les enfants de la compagne. ils sont plus libre et profitent bien de la nature.
A bien tôt ;-) .
ADOCH 26-10-2016 14:10
Salut mon professeur,
C'est simple avec les mots clé que vous aviez indiqué, on peut deviner qu'elle s'agit de Vanessa Paradis L'actrice française.
Pour moi elle ne me plaît pas à cause de son caractère trop sexué. Est-ce qu'on peut faire autrement sans exciter les autres.
Miriam 23-10-2016 13:13
Et sa première chanson connu s'appelle "Joe Le Taxi".
Athena 21-10-2016 18:18
La chanteuse s'appelle Vanessa Paradis