Balades 19 : Conduite, paquebot et roses (4 novembre 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast « Balades » de ce 4 novembre. Pour l’émission d’aujourd’hui, je vous raconte tout d’abord mes tout premiers essais au volant d’une voiture. Bien sûr, cela s’est passé en France. Ensuite, nous continuons la série des chanteuses à deviner. Là, je suis sûre que tout le monde connaît l’artiste dont je vous parlerai. Et pour terminer, je vous expliquerai une nouvelle expression imagée.

***

20161104 F R4Je vous ai déjà parlé de la Renault 4 de mon oncle, la 4L, avec laquelle nous partions faire des pique-niques en Normandie. C’est aussi la voiture avec laquelle j’ai appris à conduire. Je venais d’avoir 18 ans, c’était en automne, et mon oncle m’a proposé de faire mes premiers essais de conductrice avec sa voiture. J’étais tout de suite d’accord, bien entendu. Il m’a donc emmenée sur un terrain vague [1] à quelques kilomètres de la maison de mes grands-parents. Là, nous avons échangé nos places. Tout d’abord, mon oncle m’a expliqué ce que je devais faire : appuyer sur la pédale de gauche pour débrayer [2], tourner la clé de contact et engager la première vitesse. Ensuite, appuyer tout doucement sur la pédale de droite pour accélérer tout en relâchant [3] la pédale de gauche. Comme par hasard, j’ai réussi au premier essai et la voiture s’est mise en marche. J’ai donc fait le tour du terrain. Qu’est-ce que nous avons été secoués [4] ! Il y avait plein de trous sur le terrain et la voiture faisait des bonds [5]. Après un petit moment, j’ai voulu m’arrêter parce que ce n’était vraiment pas très confortable de sauter comme ça. En plus, j’étais toujours en première. Je ne savais pas comment changer de vitesse. J’ai donc appuyé sur la pédale de frein et là, je me suis arrêtée et j’ai en même temps calé [6]. J’aurais dû débrayer… Après quelques autres essais plus ou moins réussis, nous sommes rentrés à la maison. Bien sûr, mon oncle s’est remis au volant.
Après cette première expérience, j’ai pris des cours de conduite en Suisse, sur de vraies routes.
Un mois après avoir obtenu mon permis de conduire, je suis allée voir ma grand-mère qui passait l’hiver sur la Côte d’Azur. Mon oncle avait laissé là-bas sa 4L, et j’ai pu l’utiliser pour emmener ma grand-mère faire des courses ou pour nous promener. J’étais très nerveuse. Je n’avais pas encore beaucoup de routine et surtout, je n’avais plus conduit la 4L depuis longtemps. Si vous connaissez les Renault 4, alors vous savez que le levier [7] de changement de vitesses est situé en haut, à côté du volant. En plus, les vitesses se changent différemment des autres voitures. Par exemple, la première se trouve là où il y a la deuxième dans les autres véhicules. Et pour rendre la chose encore plus difficile, il fallait tirer sur le starter, un petit levier près du volant, quand le moteur était froid.
Quand j’ai pris le volant pour la première fois avec ma grand-mère, tout s’est très bien passé les 300 premiers mètres, jusqu’à un stop. Je me suis bien sûr arrêtée. Au moment de redémarrer [8] – c’était une rue en pente [9] – j’ai fait à peine un mètre et j’ai calé. Et là, plus moyen de remettre la voiture en marche. Comme elle était restée plusieurs semaines sans rouler, la batterie était un peu faible. La voiture se trouvait au milieu de la route et bloquait complètement la circulation. Heureusement, personne n’a klaxonné [10]. Inutile de vous préciser ce que j’ai ressenti quand, après plusieurs minutes, j’ai enfin réussi à redémarrer et à libérer le carrefour [11] ! J’étais en nage [12] après cette mésaventure.
Je vous raconterai dans une autre émission quelle aventure il m’est encore arrivé avec la 4L pendant mon séjour chez ma grand-mère. Et vous, quels souvenirs avez-vous de vos premiers essais au volant d’une voiture ?

***

La dernière fois, je vous ai présenté une chanteuse. Félicitations à Athena, qui a bien trouvé qu’il s’agissait de Vanessa Paradis, et à Miriam pour avoir donné le titre de sa première chanson : « Joe, le taxi ». C’était en 1987.
Aujourd’hui, je vous présente une nouvelle chanteuse à deviner, une chanteuse mondialement connue, qui à mon avis, ne sera pas trop difficile à trouver pour vous. Même si elle a commencé à chanter très tôt et aussi à publier des albums, ce n’est que dans la deuxième moitié des années 80 qu’elle a eu vraiment du succès, dans les pays francophones en tout cas.
Je crois que l’on peut dire de cette chanteuse qu’elle est devenue célèbre aussi un peu grâce à la Suisse. Mes auditeurs suisses se souviennent de Nella Martinetti, qui a écrit une chanson en français pour cette chanteuse. Et cette chanson a gagné un prix en 1988. Depuis les années 90, elle chante aussi en anglais et est une star dans le monde entier. Sa chanson qui a peut-être eu le plus de succès est celle d’un film, avec, dans le rôle principal, un paquebot [13] qui n’a jamais terminé son premier voyage. Personnellement, ses chansons que je préfère sont celles en français écrites par Jean-Jacques Goldman. Il lui a écrit deux albums, dont le premier est à mon avis le meilleur. Vous avez trouvé de qui je parle ? Je vous donne encore deux indices : cette chanteuse s’est produite pendant plusieurs années dans son show à Las Vegas et elle est Canadienne, Québécoise. Maintenant, je pense que vous savez définitivement de qui il s’agit. Notez le nom de la chanteuse dans les commentaires sur podclub.ch. Et mettez aussi votre titre préféré de cette artiste. À mon tour, je vous dirai lequel est le mien.

***

Vous est-il déjà arrivé d’envoyer quelqu’un sur les roses ? Cette expression, même si elle semble presque romantique – les roses sont les fleurs de l’amour – elle ne l’est en fait pas du tout. Cela n’a rien à voir avec la fleur ou un bouquet [14] que l’on pourrait offrir à quelqu’un. Non, bien au contraire. Imaginez la situation suivante : quelqu’un essaie de vous vendre quelque chose au téléphone alors que vous lui 20161104 F roseavez signalé que vous n’êtes pas intéressé. Ou encore, une personne n’arrête pas de vous déranger au travail, vous n’arrivez plus à vous concentrer. Dans ces cas-là, pour se débarrasser [15] de cette personne embêtante, pour avoir enfin la paix, on l’envoie sur les roses. « Bon, écoute, là ça suffit ! Laisse-moi travailler tranquillement ! » Ou bien au téléphone : « Non, merci. Cela ne m’intéresse pas. » Et vous raccrochez [16].
Comme j’ai beaucoup de patience, même trop sûrement, cela ne m’arrive pas très souvent d’envoyer quelqu’un sur les roses. Une fois, par contre, le concierge [17] qui s’occupait de l’immeuble où nous passions nos vacances dans le sud de la France, ce concierge était très curieux; il voulait toujours tout savoir et tout contrôler. Un jour, mon mari et moi étions en train de repeindre le box de garage qui appartenait à mes parents. Comme c’était un garage très sombre, nous avions pensé qu’un peu de couleur blanche sur les murs rendrait le box plus clair. Ainsi, nous pourrions garer notre voiture plus facilement. C’est alors que le concierge est arrivé et a commencé à critiquer notre travail. « Mais il ne faut pas faire comme ça. Et en plus, vous n’avez pas pris la bonne peinture. La couleur ne tiendra jamais. » Nous avions bien compris qu’en fait, il aurait voulu faire le travail lui-même pour gagner un peu d’argent. Il m’a tellement énervée que je l’ai envoyé sur les roses. Je ne pourrais pas répéter ce que je lui ai dit, mais depuis ce moment-là, il m’ignorait et me saluait à peine. À propos, la couleur que mon mari et moi avions peinte sur les murs du garage a tenu des années…
Donc, « envoyer quelqu’un sur les roses » signifie « se débarrasser rapidement d’une personne gênante [18] ». Comme alternative vous pouvez aussi dire « envoyer quelqu’un promener ». Un exemple : « Thierry est encore venu me demander de m’occuper de son chien pendant son absence. J’en ai vraiment assez, cela fait trois fois en une semaine. Je l’ai envoyé promener. J’ai vraiment autre chose à faire. Il n’avait qu’à ne pas s’acheter de chien. »

***

C’est déjà la fin de notre émission d’aujourd’hui. Nous nous retrouvons le 18 novembre. Cela tombe bien, c’est juste le lendemain de l’arrivée du beaujolais nouveau dont je vous parlerai. D’ici là, rejoignez-moi sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades. Et pensez à travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application.
Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] le terrain vague: terrain d’une ville ou près d’une ville qui n’est ni construit ni cultivé
[2] débrayer: action d’interrompre la liaison entre le moteur et un mécanisme
[3] relâcher: détendre, libérer; ici: contraire de «appuyer», « presser »
[4] secouer: agiter, bouger fortement
[5] le bond: le saut
[6] caler: s’arrêter brusquement; se dit en général à propos d’un moteur
[7] le levier: barre pour commander un mécanisme
[8] redémarrer: remettre en marche, repartir
[9] en pente: qui monte ou qui descend
[10] klaxonner: émettre un son fort en voiture pour avertir les autres conducteurs ou les piétons
[11] le carrefour: le croisement
[12] être en nage: être tout mouillé après avoir beaucoup transpiré
[13] le paquebot: bateau de croisière
[14] le bouquet: arrangement de fleurs
[15] se débarrasser: se défaire, se séparer, écarter
[16] raccrocher: arrêter une conversation téléphonique
[17] le concierge: personne qui a la garde d’un immeuble
[18] gênant(e): qui importune, qui ennuie

KOMMENTARE ANZEIGEN  

David 14-11-2016 19:52
Je viens de découvrir votre podcast, pour apprendre le français. C'est super!
Charaf Eddine KERCHAOUI 09-11-2016 23:10
Ooh Merci beaucoup chère Isabelle pour tous ces éclaircissement s, ça ma fait un très grand plaisir que vous m'avez répandu. A très bientot :-) .
Isabelle Vogt 07-11-2016 14:19
Cher Charaf Eddine,
Cela me fait très plaisir que vous appréciez mes "Balades" et que vous en soyez un fidèle auditeur.
Votre remarque sur les expressions imagées est tout à fait pertinente. Il est en effet difficile pour un apprenant de saisir le sens de ce genre d'expressions, même s'il en a compris chaque mot. Pour ce qui est de votre exemple "pour un oui ou pour un non", on peut aussi l'utiliser pour dire "sans raison valable, par caprice".
À très bientôt sur Podclub!
Charaf Eddine KERCHAOUI 05-11-2016 16:56
Bonjour chère Professeur, j’espère que vous allez très bien. Mais qu’est ce qu’elle a cette 4L avec vous ? hhhh hhh. Oui effectivement moi aussi j’ai vécu une mésaventure plutôt dangereuse aux premiers essayes de conduite, c’était un coup de volant. Heureusement il n’y a pas de blessés sauf la voiture de mon père une R19 qui demandait quelques réparations.
Cette fois j’ai bien reconnu la chanteuse, c’est Celen Dion. Merci pour tous ces indications qui nous ont facilité la tache.
Vous avez raison, quand on apprend une langue étrangère en l’occurrence le français, parfois on est face à des expressions authentiques dont on ne comprend pas le sens, par exemple l’expression " Envoyer quelqu’un sur les roses" ou "Pour un oui ou pour un non" qui veut dire "pour rien" -d’après ce que j’ai compris d'une recherche-. C’est là qu’on doit repérer les expressions qui se répètent souvent et les expliquer.
Merci mille fois et à très bientôt ;-) .
Oona 04-11-2016 11:10
Bonjour
a mon avis la chanteuse est Celine Dion et mon titre prefere est "All by Myself"