Balades 21 : Amour déçu, catacombes et lapin (2 décembre 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast « Balades » de ce 2 décembre. Nous commençons cette émission par une chanson et son chanteur à deviner. Ensuite, je vous emmènerai sous terre, plus précisément dans les sous-sols de Paris. Pour terminer, je vous propose et expliquerai à nouveau une expression imagée. En fait, il s’agira même de deux expressions cette fois-ci.
Mais tout d’abord, je voudrais saluer ma collègue Alessandra qui anime le podcast italien « Al dente » et qui fête aujourd’hui sa 100e émission sur Podclub. Félicitations, Alessandra, et bonne continuation !

***

Oui, c’était bien Zaz, la chanteuse à deviner de la dernière fois. Et bravo une fois de plus à Charaf Eddine qui a noté la bonne solution en un temps record ! La chanson qui a rendu célèbre cette artiste est « Je veux ». Dans la précédente émission, je vous ai également parlé de la chanson « La fée » que j’aime beaucoup.
Pour la devinette [1] d’aujourd’hui, je vous présente une chanson qui a eu énormément de succès en France, mais aussi en Suisse et plein d’autre pays dans le monde entier. Elle a été interprétée par d’innombrables artistes et traduites dans de nombreuses langues. Une fois de plus, cette chanson a été composée par Jean-Jacques Goldman. Cela fait 20 ans déjà. Et comme pour tant d’autres chansons, il y est question d’un amour déçu. Le chanteur s’adresse à une jeune femme. Il est éperdument [2] amoureux de cette femme qui est tellement belle. Il essaie bien d’attirer son attention et voudrait lui offrir des bijoux, des trésors. Il aimerait lui réciter des poèmes. Il serait même prêt à la suivre à l’étranger. Il la supplie [3] de l’écouter, de lui répondre et de ne pas s’en aller. Mais la jeune femme ne partage pas ses sentiments : elle peut très bien se passer des richesses qu’il lui propose. Elle l’ignore donc ; elle passe devant lui, sans le regarder. Mariée, elle se retrouverait dans une cage [4], même si les barreaux [5] sont dorés. Elle veut donc absolument garder sa liberté. En plus, elle aimerait être respectée et avoir les mêmes droits que lui.
Le titre de la chanson est le prénom de la bien-aimée. Si vous n’avez pas encore trouvé, alors les deux prochains indices vous mèneront sûrement sur la bonne piste : l’interprète de la chanson a ajouté des paroles en arabe au texte français et la jeune femme porte un prénom arabe. Vous avez trouvé ? Alors notez le nom de la chanson et celui du chanteur sur podclub.ch. Et bien sûr, dites-moi aussi si vous connaissez d’autres chansons de ce chanteur. Je suis très curieuse de vous lire.

***

20161202 F catacombesSaviez-vous que les sous-sols de Paris ressemblent beaucoup à un gruyère ? En tout cas pour ce qui est des trous. Je vais vous expliquer pourquoi. Il y a des millions d’années, une mer se trouvait à la place de la ville de Paris. Cette mer a laissé des sédiments [6] qui sont devenus des roches calcaires. Les habitants de la région ont utilisé ce calcaire pour construire des maisons depuis 2000 ans. La cathédrale Notre-Dame, par exemple, a été construite avec cette pierre qui provenait de carrières [7] souterraines. On a tellement creusé le sol de Paris qu’il ressemble aujourd’hui à un fromage suisse. Dès le XVIIIe siècle, on a utilisé les carrières, qui ne servaient plus, pour y déposer les ossements [8] des cimetières de Paris. Les carrières sont devenues des catacombes. Si vous connaissez déjà bien Paris avec tous ses monuments et musées, que vous êtes curieux de faire une visite un peu insolite [9] - et que vous n’êtes pas claustrophobes [10] - alors vous pouvez descendre sous terre et visiter les Catacombes de Paris. Il existe des tours guidés.
Toutes ces anciennes carrières, qui pour certaines sont très vieilles, représentent aussi une menace [11]. En effet, il arrive de temps en temps que le sol s’écroule [12], que des cratères s’ouvrent. Comme le sous-sol est calcaire, l’eau de pluie ou de canalisation peut dissoudre [13] la roche, et tout tombe. Il existe donc des cartes de Paris et ses environs qui indiquent où se trouvent ces anciennes carrières avec ses galeries et quelles sont les zones à risque. Cela est très important quand on veut construire un bâtiment, mais aussi pour assurer l’entretien [14] des galeries. Il y a des inspections [15] régulières.
À propos de risques : peut-être que vous avez déjà remarqué une petite statue à l’entrée des tunnels en construction et des mines. Il s’agit de Sainte Barbe, qui est la protectrice des mineurs. Son jour de fête est d’ailleurs après-demain, le 4 décembre. Mon grand-père qui était ingénieur des mines dans une carrière de gypse dans la région parisienne, organisait toujours un repas de fête pour les mineurs ce jour-là.

***

20161202 F kranich pixabayPour l’émission d’aujourd’hui, je vous propose deux expressions imagées figurant un animal. La première que j’ai choisie est : poser un lapin à quelqu’un. Je vous préviens tout de suite, le sens de cette expression n’a rien à voir avec l’adorable petit animal qu’est le lapin, que l’on poserait quelque part ou que l’on donnerait à quelqu’un. La deuxième expression est : faire le pied de grue [16]. La grue est un assez grand oiseau avec un long cou et de longues pattes [17]. Vous allez voir que ces deux expressions vont très bien ensemble. Et bien qu’elles sonnent amusantes ou mignonnes, en tout cas pour ce qui est du lapin, la situation qu’elles décrivent n’est pas très drôle pour la personne concernée.
Supposons que vous avez fait la connaissance d’une personne très sympathique et qui vous plaît. Vous décidez donc de la revoir et peut-être que vous avez proposé à cette personne un rendez-vous dans un bar, un restaurant ou n’importe quel autre lieu public comme par exemple un cinéma. Vous arrivez à l’heure à votre lieu de rendez-vous et vous attendez que la personne arrive. Vous attendez cinq minutes, dix, peut-être même 20 minutes, mais la personne ne vient pas. Elle ne viendra plus. Et elle ne vous a pas prévenu de son absence. Quelle déception [18] ! Alors que vous faites le pied de grue devant le cinéma, l’autre personne vous a posé un lapin.
20161202 D kaninchen pixabay« Faire le pied de grue » signifie donc attendre debout, à la même place. On peut assez facilement imaginer cet oiseau qui peut rester longtemps sur ses jambes.
Et « poser un lapin » veut dire ne pas se rendre à un rendez-vous sans en informer la personne qui attend.
Cela vous êtes-il déjà arrivé que l’on vous pose un lapin ? Ou est-ce vous qui avez posé un lapin à quelqu’un ? Ce comportement est-il impoli à votre avis ? Y a-t-il des circonstances [19] qui rendent ce comportement légitime [20] ? Donnez-moi votre avis sur podclub.ch. J’aimerais savoir ce que vous en pensez.

***
Et c’est déjà terminé pour aujourd’hui. Nous nous retrouvons dans 15 jours. C’est promis, je ne vous poserai pas un lapin. Pour l’émission du 16 décembre, la dernière de l’année, je vous parlerai des préparatifs de Noël. Il sera question de cadeaux, de décorations et de menus.
D’ici là, pensez à bien travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application. Je vous rappelle que vous pouvez aussi me rejoindre sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades.
Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] la devinette : jeu où il faut trouver la bonne réponse
[2] éperdument : passionnément, violemment
[3] supplier : prier, implorer
[4] la cage : sorte de prison dans laquelle on enferme des animaux vivants
[5] le barreau : barre, généralement en métal, utilisée pour fermer un espace
[6] le sédiment : dépôt laissé par l’eau, le vent ou la glace
[7] la carrière : terrain d’où l’on extrait de la pierre
[8] l’ossement (m) : squelette complet ou partiel, les os
[9] insolite : original, extraordinaire
[10] claustrophobe : se dit d’une personne qui a peur des espaces fermés
[11] la menace : le danger
[12] s’écrouler : tomber, ne plus pouvoir résister
[13] dissoudre : décomposer, faire perdre sa consistance
[14] l’entretien (m) : conservation, fait de maintenir en bon état
[15] l’inspection (f) : examen, contrôle
[16] la grue : oiseau de couleur grise et noire avec de longues pattes et un long cou
[17] la patte : jambe d’un animal
[18] la déception : sentiment d’être déçu, de désillusion
[19] la circonstance : occasion, situation
[20] légitime : légal, justifié, compréhensible

 

KOMMENTARE ANZEIGEN  

Kathrin Schwienbacher 05-12-2016 14:24
Bonjour Isabelle, le chanson c'est du Khaled avec le nom "Aicha"?
Bonne journeé.
Charaf Eddine KERCHAOUI 04-12-2016 22:48
Bonjour Isabelle. ça me fait toujours un grand plaisir d’entendre mon nom sur votre podcast. En fait je connais la réponse de la devinette, mais je vais laisser la chance à quelqu'un d’autre.

Oui, vous avez raison. Ces deux expressions vont très bien ensemble, parce que la plus part des temps quand on attend quelqu’un, on l’attend debout. En imaginant la scène c’est bien drôle, même si c’est frustrant pour la victime. Hhhhh hhh. A mon avis ce genre de comportement est inadmissible, surtout avec les nouveaux moyens de communications.

En fin, je suis curieux de savoir comment se passent les préparatifs de Noël chez vous.

Bon courage. A bien tôt.