Balades 50 : Proust et langues (16 mars 2018)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast « Balades » de ce 16 mars. Aujourd’hui est un jour spécial pour moi. Je fête avec vous ma 50e émission. Cinquante balades déjà. C’est fou ce que le temps passe vite. En tout cas, je tiens à vous remercier de tout cœur, chères auditrices et chers auditeurs, de votre fidélité à suivre mes balades et du soutien que vous me témoignez à travers vos gentils commentaires sur podclub.ch. Merci.
À l’occasion de ce jubilé, je vous poserai une question, qui naturellement a un lien avec la langue française. Je suis déjà très curieuse de lire vos réponses. Vous trouverez la question à la fin de mon premier thème d’aujourd’hui. Je vous y parlerai d’un des plus grands écrivains français du XXe siècle et de la ville de Cabourg, lieu de villégiature [1] dans lequel cet écrivain se rendait régulièrement. Ensuite, il sera question de l’apprentissage des langues étrangères. Pourquoi apprend-on une langue étrangère ? Est-ce pour avancer dans sa carrière ou pour se débrouiller pendant des vacances à l’étranger ? Quelles que soient vos raisons, je vous livrerai un argument supplémentaire, très convaincant à mon avis. Vous allez voir.

***

Il y a environ un an, je vous ai fait deviner le film « Intouchables ». Ceux qui ont vu ce film se rappellent peut-être une des dernières scènes du film. Driss conduit Philippe dans un restaurant au bord de la mer puis il quitte Philippe et le laisse seul. Mais pas pour longtemps. Driss avait arrangé un rendez-vous entre Philippe et Éléonore, une jeune femme avec laquelle Philippe entretenait une relation épistolaire [2]. Philippe n’avait jamais osé rencontrer Éléonore parce qu’il craignait la réaction de la jeune femme face à son handicap. Ses craintes n’étaient pas fondées [3] et Philippe, après être surpris, est ravi de cette rencontre.
20180316 F ProustLa scène du restaurant a été tournée en Normandie, au bord de la Manche, dans le Grand Hôtel de Cabourg. Il s’agit d’un magnifique bâtiment du début du XXe siècle, rendu mythique par l’écrivain Marcel Proust qui adorait résider dans cet hôtel. Dans son œuvre « À la recherche du temps perdu », Proust a d’ailleurs immortalisé le Grand Hôtel qu’il a appelé le Grand Hôtel de Balbec. Proust, qui est considéré être l’un des plus grands écrivains français du XXe siècle, reste omniprésent à Cabourg. Ainsi, il y a une statue de l’écrivain dans le jardin juste en face de l’hôtel, des magasins et restaurants portent son nom ou le titre d’un de ses livres. Et puis il y a la promenade le long de la mer qui s’appelle Promenade Marcel Proust. Si vous vous baladez sur cette promenade, vous remarquez des médailles ancrées [4] dans le sol [5]. Ces médailles sont au nombre de 104 et représentent le Méridien [6] de l’Amour. Pourquoi 104 ? Eh bien, tout au long du méridien, des colonnes indiquent comment on déclare son amour en 104 langues. Ce projet a été initié [7] à l’occasion du 30e Festival du film de Cabourg en 2016. Ce festival met à l’honneur uniquement des films dont le thème central est le romantisme. Le trophée [8] qui est remis aux lauréats à la fin du festival s’appelle le Swann d’or. Il représente deux cygnes [9] enlacés [10]. Le nom de Swann fait également référence à Proust, dont le premier tome de « À la recherche du temps perdu » s’appelle « Du côté de chez Swann ». Les deux cygnes enlacés se trouvent aussi sur les médailles du Méridien de l’Amour.
20180316 F Cabourg meridien amourIl y a encore autre chose qui vient à l’esprit quand on pense à Proust. C’est le questionnaire de Proust. En fait, ce n’est pas Proust qui a inventé ce questionnaire. Mais il y a répondu. À l’époque, donc à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, la mode de ce genre de questionnaire venait d’Angleterre. Aujourd’hui encore, des variantes du questionnaire de Proust sont utilisées en différentes occasions. Il y a quelques années, par exemple, les invités d’une émission littéraire à la télévision française devaient répondre à un questionnaire de Proust en début d’émission. Peut-être votre prof de français vous y a déjà fait répondre. En répondant aux questions, on dévoile ses goûts et ses aspirations [11]. C’est donc un jeu idéal pour faire connaissance dans une nouvelle classe. Dans le questionnaire d’origine il y avait des questions du genre : « Mon principal défaut », « La couleur que je préfère » ou « Le pays où je désirerais vivre ». À l’occasion de ma 50e balade, je voudrais également vous poser une question. Un peu à la manière de Proust, j’aimerais savoir quel est le mot français que vous trouvez le plus drôle ou le plus bizarre. Notez-le dans les commentaires sur podclub.ch et dites-moi aussi pourquoi vous avez choisi ce mot. Je vous dirai la prochaine fois quel est le mot bizarre que moi, j’ai choisi.

***

Vous est-il déjà arrivé de perdre patience alors que vous appreniez une langue étrangère, et peut-être particulièrement le français, et de ne plus avoir le courage de continuer ? Apprendre du vocabulaire par cœur [12] et plein d’exceptions vous décourage-t-il parfois ? Il y a en effet des moments où on a l’impression de ne plus avancer, de ne plus faire de progrès. Tenez bon ! D’après un récent sondage [13], presque 9 Suisses sur 10 trouvent attrayantes [14] les personnes qui parlent des langues étrangères. Maîtriser [15] des langues est considéré comme plus sexy qu’un corps aux mensurations parfaites. Deux tiers des Suisses seraient même prêts à apprendre une langue étrangère pour pimenter [16] leur vie amoureuse. Intéressant, non ?
Parmi les langues étrangères, il y a bien sûr des différences. Toutes ne se valent pas. À votre avis, quelle est la langue préférée des Suisses ? Avez-vous une idée ? Eh, c’est celle de Casanova, l’italien, suivie du français et de l’espagnol, devant le portugais et l’anglais.
Et moi qui croyais que c’était le français, la langue de l’amour…


***

Et c’est déjà la fin de cette émission anniversaire. Je me réjouis de vous retrouver sur podclub.ch ou sur notre application le 29 mars, exceptionnellement un jeudi à cause des fêtes de Pâques. Je vous ferai alors découvrir une boisson que l’on n’associe pas forcément à la France, et pourtant… Cette boisson, c’est le whisky. D’ici là, n’oubliez pas de noter le mot français que vous trouvez drôle ou bizarre. Et puis, pensez à travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application. Entretemps, vous pouvez me rejoindre sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades.
Je vous fais la bise et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] la villégiature : séjour de repos, de vacances
[2] épistolaire : qui concerne la correspondance par lettres
[3] fondé(e) : prouvé, établi
[4] ancré(e) : fixé
[5] le sol : surface sur laquelle on marche, terrain
[6] le méridien : ligne fictive qui relie le pôle nord au pôle sud. Le premier méridien est celui de Greenwich.
[7] initier : commencer, démarrer un projet
[8] le trophée : objet remis au gagnant
[9] le cygne : grand oiseau aquatique, généralement blanc, au long cou
[10] enlacé(e) : serrer dans ses bras
[11] l’aspiration (f) : désir qui pousse une personne à une situation meilleure ou à un idéal
[12] par cœur : de mémoire
[13] le sondage : enquête, statistique
[14] attrayant(e) : séduisant, qui plaît
[15] maîtriser : pouvoir utiliser, très bien connaître
[16] pimenter : donner du piquant, de l’intérêt

KOMMENTARE ANZEIGEN  

Alain 02-04-2018 23:09
Bonsoir,
Je suis francais et j'écoute généralement les podcasts espagnols d'Alicia. Elle parle de votre émission spéciale numéro 50 et j'ai pensé au mot caracole.
Daniel 18-03-2018 11:47
Bonjour, Isabelle. Je voudrais vous féliciter pour cette 50e émission. Le mot français que je trouve plus bizarre est "cou", parce que en portugais, ma langue maternelle, la pronunciation est la même que celle d'un gros mot. :D
Jean-Jacques 18-03-2018 11:03
Pour moi est "le vasistas" le plus drôle mot français.
Victor 17-03-2018 17:20
Félicitation pour votre 50e émission. Je les apprécie beaucoup, merci mille fois!
Pour moi le plus drôle mot français, c'est "le cordon bleu". Récement j'ai commandé dans un restaurant français un cordon bleu. La serveuse a rigolé en me disant: "ça va pas on a encore besoin de notre cuisinier. Ce que vous désirez ç'est une escalope de cordon bleue!
"
Toussaint Lou 16-03-2018 21:24
"Métro-boulot-d odo" is my favorite. I like the "dodo" part the best.
Toussaint Lou 16-03-2018 21:11
Congratulations from Las Vegas, NV, USA. I enjoy all of your podcasts.
Ursula 16-03-2018 12:38
Un des mots drôles en français est coccinelle. Et c'est aussi un de mes mots favoris, parce que la coccinelle et une petite bête bien sympa. Les mot en -elle sonnent toujours bien à mon avis, comme hirondelle.
Félicitations pour votre 50e podclub! Meilleures salutations