Balades 22 : Peluche, dinde et habitudes (16 décembre 2016)

Bonjour à tous et bienvenue sur mon podcast « Balades ». Nous sommes le 16 décembre, et pour cette dernière émission de l’année, je vous raconterai une anecdote de Noël avec ma sœur. Ensuite, nous prendrons la direction de la cuisine. Là, je vous parlerai de plats de Noël traditionnels. Et pour terminer, il y aura une chanson et son chanteur à deviner. Ce sera la dernière chanson mystère. Pour la nouvelle année, je vous proposerai une devinette sur un autre thème.
Surtout, restez jusqu’à la fin de cette émission, il y aura à nouveau un concours !

***

Je vous ai déjà parlé de ma sœur Stéphanie, qui est ma cadette [1] de 4 ans. Dernièrement, nous étions en train de parler des fêtes de Noël, elle m’a rappelé une petite scène qui s’était jouée quand elle avait environ 6 ans.
C’était quelques jours avant Noël et je lui avais acheté un cadeau. En fait, je ne saurais plus vous dire aujourd’hui si c’était un cadeau de Noël ou le cadeau pour son anniversaire. C’est que ma sœur fête son anniversaire le 24 décembre. Ce cadeau, donc, était un chien en peluche. Il était vraiment mignon [2] ; il me faisait un peu penser à Chicco, le fameux chien de mes grands-parents. Je venais de rentrer avec le chien dans un sac en plastique, quand je suis tombée sur [3] ma sœur. Elle a tout de suite remarqué que je lui cachais quelque chose. Alors que je voulais m’enfermer dans ma chambre pour emballer [4] tranquillement ce cadeau, ma sœur m’a suivie.

« Tu me laisses rentrer ? C’est quoi dans ce sac ? »
« Non, Stéphanie, c’est une surprise. Laisse-moi tranquille. »
« Laisse-moi entrer, je ne regarderai pas. Je le jure. »

Comme je ne voulais pas me disputer avec elle, je l’ai laissé entrer dans ma chambre. Puis, j’ai ouvert mon armoire pour emballer le chien entre les deux portes, à l’abri [5] des regards de ma sœur. Elle s’était assise un peu de côté et fermait les yeux. Enfin, c’est ce que je croyais naïvement. Ce n’est que des années plus tard qu’elle m’a avoué [6] la vérité : elle était tellement curieuse de savoir ce que j’allais lui offrir qu’elle n’a pas pu faire autrement que de jeter un coup d’œil discret derrière la porte de l’armoire. J’étais tellement occupée avec mon emballage que je ne l’avais pas remarqué. Ça, c’était bien ma petite sœur. Aujourd’hui nous rigolons de cette histoire, bien sûr.

***

20161216 F noel1Pour moi, Noël, c’est bien évidemment les guirlandes [7], bougies [8] et autres décorations en tout genre. Cela vous met déjà dans l’ambiance, je trouve. Surtout que cette année, j’ai l’impression que les décorations se font plus discrètes. Il y avait des années où certains excès [9] faisaient plus penser à des décorations de fête foraine [10].
Toujours est-il que le plus important, à mon avis, c’est de se retrouver en famille. Comme nous sommes relativement nombreux et que nous ne voulons pas non plus perdre trop de temps avec les préparatifs, le menu de Noël est presque toujours le même. Après un apéritif au champagne, nous commençons avec une entrée avec du saumon [11] fumé en général. Pour le plat principal, il y a soit une dinde [12] soit un chapon [13]. Cela dépend du nombre de convives [14]. Un chapon est moins grand qu’une dinde. La volaille est accompagnée de marrons que l’on fait revenir dans le jus de la viande et de haricots verts assaisonnés [15] d’un peu d’ail. Mon dessert préféré est la bûche de Noël [16] préparée par ma mère. Comme ce n’est pas le dessert le plus léger ni le moins calorique, nous préparons souvent une salade de fruits exotiques à la place. Mais cela ne peut pas remplacer une bonne bûche avec une délicieuse crème au beurre au café. Mmmh…
Nous avons aussi fêté quelques fois Noël en France. Et là, il y avait souvent un plat d’huîtres [17] en entrée. Ma grand-mère ou ma tante le commandait chez le poissonnier qui arrangeait les huîtres sur un lit de sel et d’algues. C’était très beau à voir. Je dois avouer que je n’ai jamais pu goûter à une huître. Son aspect ne me fait pas du tout envie. Bien que je trouve qu’il faut goûter à tout, là, je n’y arrive pas.
Et chez vous, quelles sont les spécialités de Noël ? Y a-t-il un plat traditionnel que vous préparez chaque année ? Dites-le-moi dans les commentaires sous podclub.ch. Comme je suis très gourmande, cela me donnera peut-être des idées pour essayer quelque chose de nouveau l’année prochaine.

***

Dans ma dernière émission, je vous ai parlé du chanteur Khaled et de sa chanson Aïcha. Bravo à Kathrin qui a noté la bonne solution la première. Ma tante m’a fait remarquer que Khaled a aussi chanté « C’est la vie », une chanson très entraînante [18] que vous connaissez probablement aussi.
Pour cette dernière chanson à deviner, je vous ai choisi un classique. Je crois que tout le monde connaît du moins la mélodie de cette chanson. Cependant, certains parmi vous ne savent peut-être pas que la chanson d’origine est bien française et non la version chantée en anglais.
Le chanteur français décrit dans sa chanson son quotidien [19] triste, monotone, qui est rythmé par des habitudes. Comme toujours, il se lève le matin le premier, sa femme n’est pas encore réveillée. Puis il part travailler. Sa journée se passe aussi de la même manière, chaque jour. Bien qu’il se sente malheureux, il essaye de faire semblant et de sourire. Mais le soir, quand il rentre, il est à nouveau seul. Sa femme n’est pas encore à la maison. Alors, il va se coucher et pleure. Entre lui et sa femme, l’amour semble être éteint [20]. Ils ne font plus que vivre côte à côte.
L’interprète de cette chanson est l’un des chanteurs français les plus populaires des années 60/70 avec d’innombrables succès. Sur scène, il était entouré d’un groupe de danseuses qu’on appelait les Claudettes. Ce chanteur est mort jeune en 1978 par accident. Il s’est électrocuté [21] alors qu’il voulait remettre en place une lampe au-dessus de sa baignoire.
Avez-vous trouvé de quelle chanson il s’agit et qui en est le chanteur ? Pas encore ? Alors mon dernier indice vous aidera, sûrement. La version anglaise de cette chanson est la chanson la plus connue de Frank Sinatra. Trouvé ? Alors, écrivez le titre de la chanson et le nom de son interprète dans les commentaires sur podclub.ch.

***

Cette dernière émission de l’année 2016 se termine. Je ne vous retrouve que le 20 janvier 2017. Pour vous faire patienter d’ici là, je vous propose un concours où vous pourrez gagner avec un peu de chance un bon d’une valeur de 300, 500 ou même 1000 francs à faire valoir sur un cours de langue à l’École-Club Migros. Il vous suffit d’envoyer un courriel avant le 8 janvier 2017 à kontakt@podclub.ch en indiquant votre nom, adresse et solution à la question suivante : PodClub fête Noël cette année pour la combientième fois ? Bonne chance à vous tous !
N’oubliez pas de travailler votre lexique grâce à la fonction vocabulaire de notre application. Et pensez à me rejoindre sur Instagram sous #PodClubIsabelle et #balades.
Je vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année et vous dis à bientôt pour une nouvelle balade !


[1] cadet(te) : frère ou soeur qui est plus jeune
[2] mignon(ne) : joli, gentil, doux, aimable
[3] tomber sur : rencontrer
[4] emballer : envelopper, mettre dans du papier cadeau, par exemple
[5] à l’abri de : protégé, caché
[6] avouer : reconnaître et dire que l’on a fait quelque chose de mal, de regrettable
[7] la guirlande : chaîne ou long ruban qui sert à décorer un objet ou une salle
[8] la bougie : objet en cire ou paraffine que l’on allume et qui sert à éclairer
[9] l’excès (m) : ce qui dépasse la quantité normal ou prévue
[10] la fête foraine : fête avec des attractions comme dans un parc de loisir
[11] le saumon : grand poisson vivant dans la mer mais qui remonte les fleuves pour se reproduire sur son lieu de naissance
[12] la dinde : grand oiseau originaire d’Amérique du Nord
[13] le chapon : coq castré
[14] le convive : invité, personne qui prend part à un repas
[15] assaisonné(e) : se dit d’un aliment dont le goût a été relevé avec des condiments (sel, poivre, moutarde, etc.)
[16] la bûche de Noël : gateau de Noël fait d’un biscuit roulé fourré de crème qui ressemble à un bout de bois que l’on fait brûler (une bûche)
[17] l’huître (f) : mollusque marin que l’on mange cru en général
[18] entraînant(e) : qui stimule
[19] le quotidien : la vie de tous les jours
[20] éteint(e): qui ne brûle plus
[21] s’électrocuter : être touché par une décharge électrique

KOMMENTARE ANZEIGEN  

Charaf Eddine KERCHAOUI 18-12-2016 13:31
Bonjoooour Isabelle. Je dois avouer que tous ces plats paraissent très délicieux. Les préparations particulières de Noël qui comportent les décors magiques et les repas spéciaux, créent une ambiance merveilleuse.

Alors chez nous au Maroc, Noël n’est pas une fête officielle. Mais il y a des familles qui profitent de cette période de fête et en célèbrent. Par ailleurs nous avons des traditions et des coutumes très riches, ainsi que des plats extrêmement délicieux, notamment deux dont tous les Marocains raffolent, la Basttela et Rfissa.

En fin chère Isabelle, mes Meilleurs vœux pour un Noël plein de joies :-) et une nouvelle année remplie de bonheur.

Très bonnes vacances et à bien tôt.
Toussaint Lou 16-12-2016 19:35
Claude Françoise, Comme d'habitude" (My Way, English version, sung by Frank Sinatra.